Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Manhattan, people and locations Short stories sur New York, les gens, les lieux. Vision new yorkaise d'un écrivain.

Speed Dating In New York City. L'homme et la fille de l'air

Ann F Border

Speed dating in NYC l'homme et l'air- …ce soir,  je te quitte.

La cloche avait tinté depuis un moment. Sa vibration avait résonné longtemps dans ses oreilles. Il s’était assis en face d’elle. Elle l’avait regardé comme si elle le connaissait depuis toujours. Elle ne s’était pas présentée, ni même ne l’avait salué. Puis elle s’était mise à parler.

Trois points de suspension, ce soir, je te quitte. Ils en étaient là.

- J’avais entendu cette phrase dans une chanson, une heure avant. Je crois que sans elle, je ne l’aurai jamais quitté. C’est étrange, non ? Je veux dire, je n’avais aucune intention de le quitter.

Il l’écoutait à peine et décida qu’elle n’était pas désirable. Trop de barrières pour atteindre sa peau. Des pendentifs, des bracelets, des tissus superposés, noués, des parfums dont il ne distinguait pas les fragrances, des bagues tranchantes, des lanières de cuir.

Difficile de distinguer la forme de ses seins.

Elle parlait toujours.

- Mais, cette phrase, c’est comme si j’étais obligée de la dire. De la lui dire.

Elle appuya sur le lui.

- C’est fou, non ?

Il dit simplement oui.

Des petits seins qui tenaient dans la main. Ou des seins lourds qui s’affaissaient un peu. Il préférait ceux-là. Parce qu’il pouvait  les soustraire aux forces de l’attraction.

-  Son regard, dit-elle ! Je ne l’oublierai jamais. Mais j’ai répété encore : Ce soir, je te quitte. C’était plus fort que moi.

Pas de cœur à protéger. Pas de seins du tout.  Elle était une masse faite d’air  qui s’habillait de manière voyante pour qu’on la distingue dans la rue. 

- J’ai cru qu’il allait mourir.

Elle sourit légèrement mais se ravisa.

- Une chanson stupide.

Elle secoua la tête.

Pas de ventre, pas de sexe. Un visage d’air.

- Je ne l’ai plus jamais entendu après ça, dit-elle.

L’avait-elle entendu un jour ? Il ne lui posa pas la question. Il avait décidé de se taire par solidarité masculine.

Pour rompre le silence, elle se mit à chantonner.

 

Commentaires