Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Manhattan, people and locations Short stories sur New York, les gens, les lieux. Vision new yorkaise d'un écrivain.

Aujourd'hui et maintenant

Ann F Border

WaterIl leva les yeux au ciel et ne vit rien d’autre qu’un nuage blanc en train de s’effilocher. Sinon du bleu que traversaient quelques oiseaux trop distants pour qu’il puisse les identifier. Et, à moins que ce soient des pigeons, il n’aurait pas su le faire. Mais à son avis, les pigeons ne volaient pas si haut.

Plus tôt dans la journée, il avait songé à se remémorer des souvenirs. Il s’était assis sur un muret près du fleuve et n’avait d’abord pensé à rien. Il regardait seulement les bateaux. Le spectacle l’avait lassé alors il avait commencé à fouiller dans sa tête. Puis il s’était dit que ça n’était pas une bonne idée. A son âge de nombreuses voies menaient au malheur. Toutes les autres, ou presque, à la mélancolie, et c’était pareil. Il ne restait qu’aujourd’hui et maintenant. Hier au mieux, si hier s’avérait aussi plat que l’eau du fleuve quand rien ne passait dessus. C’était souvent le cas, Dieu merci. Il avait dit Dieu merci sans lever les yeux au ciel. Il regardait simplement ses pieds.

Une femme s’était assise à côté de lui. Ses cheveux étaient attachés. Ils étaient blancs avec des sillons blonds clairs. Il lui lançait de brefs coups d’œil, mais elle s’en apercevait à chaque fois et il se sentait gêné. Elle lui souriait et il lui renvoyait des moues un peu ridicules qu’il regrettait aussitôt. Elle s’était penchée en avant et avait relevé la tête vers lui. Elle s’appelait Mary-June Parker. Il ne se présenta pas en retour. Elle était là pour une raison précise. Il ne lui demanda pas laquelle. Après quoi, elle avait sorti des lettres de son sac et les avait jetées dans le fleuve.  Elles étaient retenues par un ruban gris ou bleu pâle. Elles avaient flotté un moment avant de couler, gorgées d’eau. Ou peut-être qu’elles étaient restées en surface. Il ne s’en souvenait plus. Mary-June les avaient suivies du regard et ses yeux avaient rougi. Il n’avait rien trouvé à lui dire. Il pensait à l’encre qui s’effaçait, aux mots qui disparaissaient, aux actes qui perdaient de leur sens. Il s’était levé et l’avait laissé là. Elle était songeuse et ne s’aperçut pas de son départ. Il s’était éloigné rapidement du fleuve et avait tenté de se remémorer des souvenirs mais sans y parvenir.

Commentaires