Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Manhattan, people and locations Short stories sur New York, les gens, les lieux. Vision new yorkaise d'un écrivain.

Lunch Poem *3

Mary and Co
Je veux voir New York où que je sois.
J'ai trop peur de partir sans avoir parcouru les innombrables artères humaines qui défilent sous le pont.
Merde ! j'aurai pu simplement m'asseoir et serrer une main tiède jusqu'à l'épuisement. Mais je ne veux rien de plus que l'éternité et l'amour inventé. Je ne crois pas qu'il en existe un autre.
Je veux New York où que je sois. Des murs crasses, des miles bétonnés où s'enferment les arbres pour mourir de vieillesse.  
Parce que quelquefois, la souffrance n'appartient qu'à moi. Et c'est bien trop de bruit pour rien. Un bruit qui couvre celui de la cité. Et ça irait si je n'étais pas là que pour écrire. Et même, ça rendrait immortel si tout durait toujours. Mais à part nous, il n'est pas de résistance.
Il m'arrive de rêver que la ville est noyée dans une brume dense. Et nous y trouvons notre chemin, malgré tout, par instinct. Et cela suffit.
Il m'arrive de rêver que je meurs tout de suite, pour qu'on en parle plus et que j'aie la vie devant moi.
Je veux voir New York où que je sois.
De toute façon, pour le reste c'est trop tard, mes pieds ne toucheront jamais terre.  

Commentaires