Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Manhattan, people and locations Short stories sur New York, les gens, les lieux. Vision new yorkaise d'un écrivain.

Pas de fantôme dans Central Park ( Il n'y a...)

Mary and Co
Il fait beau. Cependant, ça n'est ni l'été, ni le printemps. Une fin d'hiver, peut-être. Beaucoup se sont méfiés de la lumière solaire et sont sortis avec des vêtements chauds. Ils le regrettent, maintenant. Seulement, l'hiver, c'est l'hiver. Plus personne n'y croit, mais il faut s'accrocher à quelque chose. On y parvient de moins en moins. Les trois mille vies ôtées de Manhattan ont bousillé le climat pour de bon. Et c'est partout pareil. Dès qu'un trou se forme dans la couche humaine, on ne sait plus ni comment se fringuer, ni comment marcher. Comme si, soudain, on possédait des membres supplémentaires. Des morceaux de corps et d'âmes, pourquoi pas ? qu'il faut se trimbaler, jusqu'à ce que notre tour passe.
La femme a cette étrange démarche new-yorkaise. Et lorsque l'homme l'aperçoit à l'autre extrémité du Bow Bridge, il sait qu'elle est accompagnée. Enfin, elle est visiblement seule, mais, comme tous les autres, il y a fatalement quelque chose qui lui est tombé dessus, qui ne la lâche plus. L'homme s'interroge sur la meilleure façon de la croiser, elle et ses…machins.
Il n'aime pas l'idée de se confronter aux âmes mortes. C'est effrayant. Aussi, il décide qu'il restera à distance de la femme, longeant la rambarde opposée, en baissant la tête. Elle s'immobilise et allume une cigarette. Elle n'est plus qu'à quelques mètres de lui. La fumée qui s'échappe lui pique les yeux. Elle les plisse avec une grimace virile. Les volutes masquent une partie de son visage et suivent l'arête de son nez pour se perdre en brume dans ses cheveux. Puis, elle reprend sa marche avec plus de lenteur.
- Il n'existe pas de mot pour nommer les habitants de Manhattan, dit-elle en le dépassant.
Elle lui dit ça chaque jour, avec cette voix d'actrice ivre. Il n'a jamais de réponse. Parce qu'il ne se souvient jamais de rien. La seule chose qu'il sait, c'est que demain ne sera pas un autre jour.

Commentaires

lili 10/01/2007 17:30

J'aime particulièrement cette photo à l'atmosphère mystérieuse.Le festival de Romans m'amène ici, moi aussi, et je vote pour ce blog.