Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Manhattan, people and locations Short stories sur New York, les gens, les lieux. Vision new yorkaise d'un écrivain.

Le boxeur. Partie VI

Mary and Co
Il avait acheté cette montre le matin même dans une boutique de Times Square. C’était sa première. Il la détestait déjà. Une montre digitale multifonction avec des chiffres énormes, un rétro éclairage orange et un monstrueux bracelet en caoutchouc noir. 
C’était à cause de la fille. Coréenne ou chinoise, qu’est-ce qu’il en savait. Il l’avait aperçu alors qu’elle rangeait des cartes postales dans un présentoir sur le trottoir. 1 Dollar les dix, tu parles d’un deal ! Elles dataient des années soixante-dix.
Sa peau était pâle et de longs cheveux bruns coulaient le long de son visage comme une cascade d’encre. Elle était faite d’ombres et de lumière plus que n’importe qui d’autre. Il songea à un croquis au fusain.
Parce qu’il la matait avec insistance, elle l’interrogea du regard en fronçant les sourcils et, en vitesse, il lui désigna les montres dans la vitrine.
- Japonaise technologie…Bonne qualité, dit-elle en le poussant vers l’intérieur.
Elle n’était pas souriante. Pourquoi l’aurait-elle été ? Le cash glissait des mains des crétins jusque dans les siennes 24 heures sur 24, sept jours sur sept.
Elle disposa devant le portoricain quelques modèles et se mit à tapoter le verre du comptoir, histoire de matérialiser les secondes qui passent.
Il choisit la plus chère pour la contenter. Effectivement, une ombre se gomma de son visage, mais elle ne sourit pas pour autant.
Il exécrait le désordre. C’était plus fort que lui. Chaque chose à place. Un esprit vénal dans un corps angélique, c’était un vrai bordel !
Quand on la retrouva, trois jours plus tard, dans une benne du Lower East Side, une balle dans la tête, un flic utilisa cette vieille expression pour décrire sa blessure : fuite d’âme.
New York, 1989.
 

Commentaires