Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Manhattan, people and locations Short stories sur New York, les gens, les lieux. Vision new yorkaise d'un écrivain.

Le boxeur. Partie V

Mary and Co
Elle était veuve. Cette annonce déplut au boxeur. Les veuves, celles qui avaient aimé, vivaient sur la rive des anges, comme il disait. Rien à en tirer. Leurs yeux regardaient loin derrière vous et leurs mains tripotaient des objets inconsciemment. Elles souriaient de la même façon, par distraction, ou parce qu’un souvenir remontait brusquement à la surface. Pour elles, vous n’existiez pas.
Elles avaient rejeté votre odeur, à peine les aviez-vous frôlés, parce qu’elles s’endormaient, chaque nuit, le nez dans une veste de sport pleine de la transpiration du mort. Ça faisait froid dans le dos.
Elles flottaient, à cause de la chimie et de leur manque d’amarre terrestre, maintenues dans l’air par l’attraction angélique.
- Quand ceux qui nous quittent nous hantent, en fin de compte, ils ne nous quittent plus jamais, dit le boxeur, tant pour rassurer la fille que l’esprit qui l’accompagnait.
Elle commençait à le trouver bizarre. Parce qu’elle n’était pas new-yorkaise. Dans l’Oklahoma, on n’abordait pas de tels sujets sous cet angle. Les hommes de rencontre se contentaient de phrases de consolation et de mines de circonstance. Ensuite, ils balayaient machinalement quelques miettes de la table et parlaient d’avenir. Et même si immanquablement, elle s’esquivait lorsqu’ils agissaient ainsi, elle comprenait leur attitude.
Le Portoricain était différent. Il n’avait aucune intention de faire table rase de sa vie d’avant par quelques gestes explicites. Mais new-yorkais ou pas, il fallait qu’il soit sacrément dérangé pour dire des choses pareilles. Et même si c’était vrai qu’elle vivait avec un fantôme, c’était pour un temps donné. C’était rationnel et ça regardait personne !
Le visage de la fille se transforma sous l’affluence de ses pensées et le boxeur cessa de trembler dès lors qu’elle perdît sa beauté. Il se leva et, sans mot dire, se dirigea vers la sortie.
110 Dollars, c’est le prix que lui avait coûté la soirée avec ce malade. Une semaine de loyer. En plus, ces fringues, elle les remettrait plus : trop colorées.
Quand on la retrouva, trois jours plus tard, errant dans Times Square, elle était vivante,
mais avait perdu son esprit à jamais.
 
New York, 1989.
 

Commentaires

xav 14/10/2006 16:38

Bonjour,
Félicitations pour votre site qui est vraiment bien conçu! J'ai créé un annuaire de blogs et si vous souhaitez vous y inscrire voici l'adresse: http://netblog.site.cx  !
Bonne continuation