Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Manhattan, people and locations Short stories sur New York, les gens, les lieux. Vision new yorkaise d'un écrivain.

Chevaux et autres de Central Park

Mary and Co
Elle s’interdisait de regarder les chevaux. Ça n’était pas nécessaire. Elle passait près d’eux, bien sûr. On ne peut pas tout contourner et le Park était une voie sereine qu’elle empruntait pour ne pas trop transpirer. Une odeur chaude et forte se dégageait d’eux, comme celle d’une couverture de laine séchant au soleil. Aussi, ils soufflaient largement en rentrant les flancs régulièrement. Mais ça n’avait rien de rassurant, cette régularité. Quelque chose brûlait leurs poumons, et ils s’en défaisaient en expirant. Ils n’étaient ni mal nourris, ni assoiffés. Elle leur ressemblait beaucoup. Boire, manger ne suffisait pas. Mais c’est pour cela qu’elle marchait jusqu’à la nuit, comme eux. De ce pas ramassé, les yeux à l’affût des passants généreux, des bons plans.
Étaient-ils jeunes, l’était-elle ? Elle tentait de s’en souvenir, mais quelques images seulement apparaissaient. Aucunes de ces dernières années. Et ses temps de bonheur n’en étaient que parce qu’ils baignaient dans une mémoire réinventée chaque jour. Ça remplissait les heures de se bâtir une enfance presque normale. Le pire a toujours des excuses tant que l’on n’a pas tout vécu. Il est le meilleur, malgré tout.
C’est ça qu’elle avait croisé un jour dans le regard d’un de ces chevaux. Comment tout ça allait finir ? Où menait cette longue, si longue marche, sans cesse répétée ? Non, ça n’était pas ça. C’était la réponse.
 
New York, 1989.

Commentaires