Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Manhattan, people and locations Short stories sur New York, les gens, les lieux. Vision new yorkaise d'un écrivain.

Apple

Mary and Co
Nous avions quitté le Village par Charles street, ou Perry street. Nous ne nous parlions plus depuis que le rêve avait envahi les espaces tangibles. Quel rêve ? Le mien était qu’une main se souvienne de la chimie. Mais guérit-on de ses obsessions ? Ne prennent-elles pas l’apparence de drogues douces qui s’infiltrent (comme la pluie dans les pierres), sous la peau, passivement ? Nous marchions en souriant pour que le bonheur ne soit pas tout à fait absent, mais le sourire était douloureux, à cause de la grimace qu’il devait recouvrir.
(On finit par vieillir quand nos corps se mettent, péniblement, à mimer d’anciennes postures.)
Longtemps, je n’ai pas eu de mémoire.
Puis nous avons découvert la Pomme, sur les rives de l’Hudson. Il n’était, pourtant, plus temps de croire à la tentation. Ce temps-là d’ailleurs n’avait jamais existé tant le désir prenait de place sur l’horloge. Il restait que New York était un fruit imputrescible. J’optais pour cet adjectif, car immortel me sembla inapproprié pour une cité se nourrissant, entre autres, de cadavres.

Commentaires