Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Manhattan, people and locations Short stories sur New York, les gens, les lieux. Vision new yorkaise d'un écrivain.

A girl who lived with AIDS

Mary and Co
undefinedIls n’avaient pas jugé bon de tirer les rideaux. Ils sentaient le tabac froid et la pisse de chat et ça les avait rebuté. De toute façon, la pénombre était appropriée au moment. Et ainsi, leurs courtes discussions à voix basse étaient justifiées. La fille était allongée sur un canapé, une jambe maigre dépassant d’une couverture à carreaux. Elle respirait fort en avalant sa salive avec difficulté comme si elle était brûlante. Elle les regarda à peine et s’adressait, la plupart du temps, à quelqu’un se trouvant à l’autre bout de la pièce. L’obscurité les empêchait de le voir. C’était un homme, car elle s’adressait à lui en disant il. Mais quelquefois elle parlait de lui au féminin. Sa présence était oppressante et aucun d’eux ne chercha à le voir mieux. Au contraire, ils se réfugièrent dans une ombre plus large.
La mourante ne regardait que lui. Elle le devinait plus qu’elle ne le voyait. Sans doute, redessinait-elle de mémoire la forme de son visage et la largeur de ses mains. Des mains de géant qui ne tremblaient jamais, leur dit-elle. Et lorsqu’il avait tendu son doigt dans sa direction, tout son corps avait cédé. Mais ça n’était pas le bon, pas le bon. Sûr qu’il n’a pas gagné le gros lot, rajouta-t-elle, en entourant la pièce vétuste du regard.
Elle mourut quelques minutes plus tard. Et lorsqu’ils ouvrirent les rideaux pour faire taire leur frayeur, son compagnon avait disparu.

Commentaires

Emaxyo 11/02/2008 00:18

une triste épidémie, une triste histoire, un monde malade...