Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Manhattan, people and locations Short stories sur New York, les gens, les lieux. Vision new yorkaise d'un écrivain.

Lunch Poem *5

Mary and Co
Lunch Poem *5
Lunch Poem *5

Rien, sans doute rien qui s'oxyde. Rien qui parte en fumée. Des muscles et du métal. De la pierre de citadelle. Des gaz échappés. Sous les tunnels. Rappelle-toi du jour ou tu as bouffé le plan de la première galerie empruntée. Recroquevillé près d'une flaque de gas-oil. Quelque chose s'y reflétait, une tache ronde lumineuse. Tu l'as brouillé d'un coup de pied. Puis, tu n'as plus rien aimé d'autre que le vert-de-gris et les éclairages limitant les identifications. Tu dégages, allez ! la belle histoire à peine commencée. À Y. Kouton pour Gun (Rêve européen)

Si tard

Mary and Co
Si tard
Si tard

Il la regarda s’éloigner en songeant que peut-être elle s’attachait à reproduire le pas de sa jeunesse, car elle marchait comme autrefois. Il ne se trompait pas, tout son corps y travaillait. Et c’est sans y croire qu’elle tentait de duper un homme qui avait autant vécu qu’elle. Mais ces choses-là fonctionnaient quelquefois. Enfin hors de sa vue, elle relâcha ses épaules et s’accorda du temps pour quitter sa posture trompeuse. Mais l’était-elle vraiment ? Quelques minutes auparavant, en l’apercevant, elle lui avait souri tristement et répétée du bout des lèvres qu’elle était désolée. Elle supposait...

The Mall, literary walk.

Mary and Co
The Mall, literary walk.
The Mall, literary walk.

Il a plu durant quatre jours et pas une seule fois le sol n’a eu le temps de sécher. Les feuilles s’accrochent à mes chaussures mouillées, parce que je traîne les pieds. Les saisons m’importeraient peu si mon humeur n’y était pas tellement attachée. Mais je me sens comme un élément microscopique sans raison propre, attendant docilement que les objets du climat me déplacent. Souvent, épaules collées aux murs des ruelles, je patiente jusqu’à ce qu’un tourbillon parte dans la direction que je souhaite. A ce moment précis, tout va bien, j’ai le vent dans le dos et il me pousse le long du Mall, vers...